Zoom sur l’allocation personnalisee d’autonomie

L’allocation personnalisée d’autonomie constitue une prestation permettant de financer les dépenses d’assistance auxquelles sont confrontées les seniors de soixante ans ou plus en perte d’autonomie, qu’ils vivent en établissement ou à domicile.

Généralité concernant l’allocation personnalisée d’autonomie

Le nombre de personnes bénéficiant de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) en France a significativement augmenté en l’espace de près de 20 ans. Ce chiffre est en effet passé de 596 917 en 2002 à 1,3 million de personnes en 2019, ce qui correspond à une augmentation de plus de 700 000 nouveaux bénéficiaires. Par ailleurs, une majorité de Français, bénéficiant de cette aide financière et sociale, vivait en maison de retraite en 2019. Visitez le site calcul apa pour plus d’infos.

En tant qu’allocation universelle, l’accès à l’APA n’est pas subordonné à des critères de ressources financières. Le montant versé par l’APA n’a aucune incidence ni sur la succession ni sur les donations faites aux héritiers. Le montant de l’APA est une allocation versée en espèces mais affectée (elle s’apparente donc à un bon d’achat) car elle est destinée à payer directement une aide à domicile (employés d’un service ou aidants naturels employés directement par la personne) ou en établissement, où elle doit couvrir la partie du tarif correspondant à l’aide apportée pour les soins de base. Il convient toutefois de noter que le régime de l’APA à domicile est également destiné à financer d’autres types d’aide que les services à la personne, tels que l’adaptation du logement en fonction des besoins, les repas à domicile, etc.

Les objectifs de l’allocation personnalisée d’autonomie

Les progrès de la médecine ont contribué à la longévité humaine. Néanmoins, sous l’effet du vieillissement de la population, la proportion de personnes dépendantes a eu tendance à augmenter au fil du temps. Pour mesurer le niveau d’autonomie de la population âgée française, les institutions ont utilisé des indicateurs comme les bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Fin 2018, cette aide sociale était accordée à 56 % des femmes et 44 % des hommes en France.

La première allocation pour les personnes âgées dépendantes ou en perte d’autonomie (allocation spécifique dépendance) a été approuvée en 1997. Critiquée pour son caractère inéquitable, elle a été remplacée par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) créée le 20 juillet 2001. L’APA se distingue en ce qu’elle vise trois objectifs principaux. L’APA vise également à définir un barème financier national pour les allocations afin d’éviter les différences entre les collectivités locales. Elle vise aussi à augmenter le nombre d’allocataires en donnant la possibilité d’accès aux personnes moyennement dépendantes. Elle cherche à augmenter le nombre de bénéficiaires par la suppression de la condition de ressources et par la suppression des droits de succession.

Related Post