La médecine douce peut nous aider pour une pilosité excessive

L’hirsutisme est la poussée excessive des poils pour les femmes comme un personnage masculin. Quelques signes nous montrent déjà que nous sommes atteintes de cette maladie. En tout cas, une femme avec une barbe est un peu chelou.

Parlons de l’hirsutisme

Un trouble hormonal, voilà le départ de cette poussée de poils, et cela ne se régularise pas jusqu’à l’âge adulte, ce qui invoque l’apparition des poils excessive. Des fois, la femme a un souci au niveau de son utérus et le corps réagit en faisant apparaitre des poils. Une allergie suite à la prise de médicaments peut conduire au corps à cette poussée de poils. D’autres symptômes peuvent surgir, mais de préférence consulter le médecin pour constater la vraie raison de l’hirsutisme. Pour savoir que l’on a l’hirsutisme, on change de voix, elle devient un peu rauchée. Puis, des acnés peuvent apparaitre et ils sont également en excès. La femme présente des muscles vraiment bien entretenus sans faire des exercices de musculation. Ses seins ne se développent pas ou elle n’a juste pas de poitrine comme toutes les femmes. Elle a des troubles de sa menstruation et son clitoris est en hypertrophie.

La solution de la médecine douce

Remettre à son état normal le système hormonal de la femme demande du temps. Mais déjà, pour avoir une peau lisse et agréable à toucher, le site https://vaniqa.info/ nous offre toute une gamme de produits de beauté très efficace pour retenir la poussée des poils. En l’accordant avec le traitement médical, vous pourriez si vite retrouver une vie normale. 

Il est tout d’abord primordial de régulariser notre repas en éliminant les aliments gras. Vous pouvez suivre des séances d’acupuncture. Le chercheur turc suggère la cure de thé vert deux fois par jour pour réduire les poils. Il est également possible de passer par une épilation à lumière pulsée, une intervention purement médicale, ce qui nécessite une consultation en avance.

Les poils font entièrement partie de notre corps, mais quand ils sont de trop, ils deviennent très désagréables, voire énervants.

Related Post