Decouvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’hypnose humaniste

De plus en plus en vogue, l’hypnose humaniste, une thérapie brève encore méconnue en France séduit de plus en plus les sujets réticents à se laisser aller, car elle leur permet de prendre le contrôle de leur séance en étant guidés par le thérapeute. Ce type de thérapie s’adresse à tous types de public souhaitant se libérer, entre autres, d’une addiction ou d’un traumatisme. Les séances se déroulent généralement chez un hypnothérapeute pendant au minimum une heure, après un cadre et un objectif définis, la séance hypnotique se déroule sur ½ heure en général, mais selon les thérapeutes cela peut être plus long.

L’hypnose humaniste a été fondée par l’hypnothérapeute Olivier Lockert qui a d’ailleurs publié plusieurs ouvrages sur la thérapie et le développement personnel. Il dirige également l’institut français d’hypnose humaniste et ericksonienne.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut savoir qu’il y a différentes approches thérapeutiques de l’hypnose :

  • L’hypnose conversationnelle, également appelé hypnose indirecte encore à ce jour assez méconnue du grand public, est une technique efficace de communication permettant à l’hypnothérapeute d’influencer un individu de manière indirecte et imperceptible afin de modifier son comportement et à terme régler sa problématique. Le thérapeute écoute attentivement le patient afin de déceler les différents blocages, souffrances ou traumatismes avant d’agir.
  • L’hypnose ericksonienne (Erik Homburger Erikson, né le 15 juin 1902 à Francfort et mort le 12 mai 1994 à Harwich est un psychanalyste germano-américain et un psychologue du développement) qui est la plus connue. C’est le thérapeute qui gère la séance et qui définit ce qui se passe pendant la séance ; de ce fait il est très directif ce qui nécessite un lâcher prise du patient afin de faciliter le travail du thérapeute. Le patient reste spectateur ou observateur, l’inconscient va procéder aux changements nécessaires naturellement via les suggestions directes ou indirectes.
  • L’hypnose classique prône le respect de la personne et de ses désirs, un des principes de base de cette technique est d’utiliser ce que le patient apporte, c’est-à-dire ses caractéristiques psychologiques, son humeur, son mode de perception dominant. Il n’y a pas de clients non hypnotisables, uniquement des clients qui résistent éventuellement et souvent la résistance induit une grande souffrance derrière. La flexibilité du thérapeute, sa capacité à s’adapter au client et à créer de nouvelles associations mentales jouent un rôle très important dans la réussite de la thérapie.
  • L’hypnose humaniste se démarque des autres techniques, car le patient est dans un état de conscience augmenté, il n’y a aucune suggestion, le patient est actif, libre et acteur de sa vivance, le thérapeute le guide, mais c’est lui qui garde le contrôle. La réussite de la thérapie repose sur la collaboration entre le patient et son hypnothérapeute, mais surtout sur les aspects symboliques, les blessures vont être guéries sans faire mal grâce aux ressources internes du client et au dialogue avec l’inconscient.

À qui s’adresse cette pratique et pourquoi y avoir recours ?

Selon Sara GIL PRATA, hypnothérapeute à Rueil-Malmaison, l’hypnose humaniste séduit particulièrement les personnes sceptiques à l’idée de ne pas maîtriser leur inconscient, de lâcher prise. L’objectif de l’hypnose humaniste, c’est surtout de stimuler les mécanismes d’auto-guérison du corps, de l’âme et de l’esprit. De prendre conscience de ce qui nous empêche de fonctionner correctement.

L’hypnose humaniste ne traite pas les problèmes biomécaniques, mais elle peut soulager la douleur et même aider à renforcer les défenses immunitaires de l’organisme pour favoriser la guérison. On peut également l’utiliser pour le développement personnel et le coaching professionnel, ce qui permet de mieux gérer le stress, les émotions, le comportement et même faire une thérapie de couple, pour permettre à chacun de se connaitre, et de partir pour une nouvelle aventure ensemble et en conscience, ou terminer la vie commune sereinement.

Comment se déroule une séance ?

Lors de la première séance, le patient détermine son objectif guidé par les questions du thérapeute.

C’est la partie thérapie par le langage, l’échange de conscience à conscience, mieux comprendre et appréhender son ou ses problèmes, voir la vie différemment sont déjà les amorces d’un changement durable.

Ensuite la mise en transe et le travail avec l’inconscient va permettre de débloquer la ou les parties nécessaires pour soigner la ou les blessures.

Quelles sont les mises en garde ?

Il faut garder à l’idée que l’hypnose ne remplace en aucun cas un avis ni traitement médical. Les traitements en cours ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandation expresse du corps médical, même si vous constatez une amélioration au cours ou après vos séances d’hypnose. L’hypnose ne remplace pas la médecine, elle est complémentaire.

Pour conclure, Adultes, adolescents et enfants peuvent bénéficier de cette technique afin d’améliorer les maux du quotidien et surmonter certains événements, blessures ou traumatismes. C’est une approche bienveillante où le patient devient acteur à part entière des changements qu’il souhaite voir s’opérer dans sa vie.

Related Post